Aller au menu Aller au contenu


L’électrification intelligente au service de la transition énergétique

Smart electrification towards energy transition

> Intégrer le G2Elab > Soutenances

Séminaire équipe SYREL

Publié le 6 mai 2011
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail cet article Facebook Twitter Linked In
2 avril 2021

Séminaire de l'équipe SYREL
Présentation de Pierre LAIZE
"Gestion des risques des processus de planification des réseaux basse tension dans un contexte Smart Grid"

En raison des restrictions dues à la Covid-19, la présentation sera présentée en visio.
Voici le lien GotoMeeting de la présentation  : https://global.gotomeeting.com/join/216642677
Link for connection by phone : +33 170 950 590 (Code: 899-585-973)


 

Vendredi 2 avril 2021 à 13h15



G2Elab - site GreEn-ER
21 avenue des Martyrs
38000 Grenoble.


Accès Tram B, arrêt Cité internationale

Vendredi 2 avril 2021 à 13h15

G2Elab_seminaire

G2Elab_seminaire

Summary

L'objectif de la planification du réseau électrique est de déterminer le meilleur compromis entre le coût de l'investissement et la qualité de l'approvisionnement en électricité. À cette fin, les gestionnaires de réseaux de distribution (GRD) définissent généralement quelques scénarios extrêmes mais réalistes, et vérifient par des calculs de réseau, comme le load flow, que les contraintes électriques définies dans les normes de réseau tels que EN 50160 et IEEE 1159 sont respectées. Ce processus nécessite de modéliser un ensemble de variables comme les puissances actives et réactives des charges et des générateurs, les conditions atmosphériques, les impédances des conducteurs, etc. sur l'horizon temporel considéré. Toutes ces variables présentent un niveau élevé d'incertitude, en raison de l'observabilité limitée du réseau BT, ou de la nature aléatoire du processus considéré.

L’ambition affichée de la décarbonation progressive de notre économie avec le développement des nouveaux usages (véhicules électriques (VE), panneaux photovoltaïques (PV), Pompes à chaleur (PAC), entre autres), en bénéficiant d’un mix énergétique « bas carbone », causent ou vont causer des bouleversements importants sur les réseaux de distribution.

Cependant, les processus de planification ont relativement peu évolué depuis les années 1980. En particulier en basse tension, les processus de planification n’intègrent pas ou peu les incertitudes liées aux nouveaux usages, ni les gains qui pourraient être liés à des solutions de pilotage. Historiquement, les règles de planification en BT (stratégie uniformisée et réaliste, pas de schéma secours), les contraintes topologiques, le manque d’observabilité, et les performances de calcul faible ne justifiait pas un besoin des processus de planification BT complexes.

L’apparition de nouvelles données dans les réseaux de distribution augmente le nombre de paramètres incertains et incite fortement le GRD à redévelopper ses processus de planification. Les travaux de thèse s’inscrivent dans cet démarche et sont dirigés vers des nouvelles approches probabilistes. Elles ont pour but de modéliser le comportement (incertain) du réseau, des nouveaux usages et des infrastructures de pilotage pour évaluer les risques de contraintes réseaux (au sens de la norme EN50160) apportés par l’usage de solutions classiques ou actives.
Dans un premier temps, un approche d’analyse de sensibilité a été développé pour estimer la justesse des hypothèses de planification pour ensuite dérouler sur la proposition d’une méthodologie d’investissement associant renforcement et solution de pilotage. 
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail cet article Facebook Twitter Linked In

mise à jour le 1 avril 2021

Université Grenoble Alpes