Aller au menu Aller au contenu


L’électrification intelligente au service de la transition énergétique

Smart electrification towards energy transition

> Intégrer le G2Elab > Soutenances

Soutenance de thèse de Jalal ALAA EDDINE

Publié le 23 novembre 2020
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail cet article Facebook Twitter Linked In
3 décembre 2020

Soutenance de thèse de
de Jalal ALAA EDDINE intitulée
"Technique de caractérisation de Textiles nouvelle génération pour le blindage électromagnétique"

En raison des restrictions dues à la Covid-19, le séminaire sera présenté sur ZOOM au lien suivant :
https://univ-grenoble-alpes-fr.zoom.us/j/7946252336


 

Jeudi 3 décembre 2020 à 10h30


salle Belledonne
Phéline - CSTB (batiment L3)
24 rue Joseph Fourier
38400 Saint Martin d'Hères


Accès Tram B, arrêt Condillac - Universités

Jeudi 3 décembre 2020

diplome

diplome


Composition du jury proposé :
Mme. Valérie MADRANGEAS   - Professeur, Xlim – Université de Limoges, Rapporteuse
M. Moncef KADI - Professeur,  IRSEEM – Esigélec Rouen, Rapporteur
M. Christian VOLLAIRE - Professeur, Ampère – Ecole centrale de Lyon, Examinateur
M. Charles JULLIEN - Docteur - Ingénieur CEM, Safran Electrical & Power– Toulouse, Examinateur
M. Jean-Luc  SCHANEN Professeur, G2Elab – Université Grenoble Alpes, Examinateur
M.  Fabien NDAGIJIMANA - Professeur, G2Elab – Université Grenoble Alpes, Directeur de thèse
M. Emmanuel PISTONO Maître de conférences, RFIC-Lab – Université Grenoble Alpes, Co-directeur de thèse


 

Résumé :
Le blindage électromagnétique consiste à réduire le champ électromagnétique au voisinage d'un
objet en interposant une barrière entre la source du champ et l'objet à protéger. L’objectif de la
thèse  est  le  développement  de  techniques de caractérisation et  prédiction  de performances de
blindage nouvelle génération à base de textiles et polymères pour des applications avioniques entre
le DC et 1 GHz. Elle se déroule dans le cadre du projet FUI NextGen qui s’inscrit dans le domaine de
la protection de câblage aéronautique. La thèse est composée de deux grandes parties : 1) la
caractérisation de l’efficacité de blindage à partir des tests sur des échantillons plans (matériau plein
ou tresse métallique), 2) la mesure d’impédance de transfert pour des gaines. Dans la littérature, la
mesure   de   l’efficacité   de   blindage   (SE   en   anglais   pour   shielding   efficiency)   est   généralement
obtenue   soit   en   espace   libre   soit   dans   une   chambre   réverbérante   ou   anéchoïque.   Dans   ces
méthodes, le matériau sous test est placé entre deux antennes, la valeur de l’efficacité de blindage
mesurée dépend alors de la bande d’opération des antennes (> à quelques MHz) ne permettant pas
d’atteindre   des   fréquences   basses   de   quelques   kHz.   L’efficacité   de   blindage   est   obtenue   en
mesurant   l’atténuation   du   champ   électromagnétique   à   travers   un   matériau   par   rapport   à   la
transmission   du   champ   sans   matériau.   Dans   notre   cas,   la   mesure   d’efficacité   de   blindage   est
réalisée à l’aide d’une cellule coaxiale en prenant en compte les paramètres affectant la mesure
comme le contact électrique, le dynamique de mesure… Dans cette cellule, l’efficacité de blindage
peut être mesurée à partir du DC, ce qui est en accord avec la demande du domaine aéronautique.
Ces   mesures   sont   validées   à   l’aide   de   modélisations   théoriques   et   de   simulations
électromagnétiques Concernant la mesure d’impédance de transfert Z_t des gaines, elle est réalisée
avec une cellule triaxiale. L’impédance de transfert est alors définie comme le quotien de la tension
V_1 induite au circuit intérieur par le courant I_2 introduit dans le circuit externe sur une longueur
de   couplage   donnée.   La   norme   actuelle   de   la   mesure   de   l’impédance   de   transfert   est   définie
jusqu’au 100 MHz. Dans la cellule développée dans le cadre de cette thèse, la mesure atteint la
fréquence de 300 MHz sans adaptation. Enfin pour faire le lien entre l’efficacité de blindage et
l’impédance de transfert, un modèle de prédiction de l’impédance de transfert à partir de la mesure
de l’efficacité de blindage est proposé. Jalal ALAA EDDINE
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail cet article Facebook Twitter Linked In

mise à jour le 2 décembre 2020

A
Laboratoire G2Elab Laboratoire G2Elab
Bâtiment GreEn-ER, 21 avenue des martyrs - CS 90624
Grenoble
38031 Grenoble Cedex 1
En savoir +
Université Grenoble Alpes